Aide aux auto-entrepreneurs : le fond de solidarité

Plusieurs entreprises, auto-entrepreneurs ont été touchés par la covid-19. Dans le but d'aider ces dernières financièrement, le gouvernement en collaboration avec les régions a mis en place le fond de solidarité.

Le fond de solidarité : une aide pour les auto-entrepreneurs

Vu le jour d'après l'ordonnance n°2020-317 du 25 mars 2020 et le décret n°2020-371 du mars 2020, le fonds de solidarité pour un un auto entrepreneur a pour mission d'aider financièrement les micro-entrepreneurs touchés par la covid 19. Cette aide financière prend en charge les pertes de chiffre d'affaires subies par certaines entreprises. Toutefois, les auto-entrepreneurs peuvent jouir du fond de solidarité auto-entrepreneur si et seulement si elles répondent aux critères d'accès. Nous avons : l'estimation de somme de la perte de chiffre d'affaires, l'estimation du fond de chiffre d'affaires réalisé sur les activités de vente et de livraison, d'être sûr que les informations envoyées par l'entreprise sont exactes, mentionné que l'entreprise remplit les conditions de bénéfice de l'aide, mentionné le montant perçu par l'établissement au titre du mois concerné. Un formulaire pour déposer une demande d'aide est disponible sur la page dédiée au fond de solidarité pour un un auto-entrepreneur.

Tirer d'avantage de l'aide complémentaire du fonds de solidarité

Il faut noter que le fond de solidarité pour un un auto-entrepreneur est constitué de deux volets, l'aide de complémentaire fait partie du deuxième volet. Le décret n°2020-371 du 30 mars 2020 affirme qu'une aide complémentaire du fonds de solidarité auto-entrepreneur peut être demandée par les auto-entrepreneurs disposant des activités de vente ou d'achat. Pour jouir de cette aide, ces micro-entrepreneurs doivent avoir profité de ce fonds sur un des deux premiers mois de demande d'aide. De plus, ces derniers doivent remplir certaines conditions. Le formulaire de la demande d'aide complémentaire est disponible sur la page dédiée au fonds de solidarité pour les auto-entrepreneurs, les indépendants et les entreprises. Les entreprises qui ont déjà reçu leur aide du mois de février ont au maximum 30 jours pour déposer leur demande d'aide complémentaire. Quant aux entreprises n'ayant pas encore reçu leur aide du mois de janvier, elles ont jusqu'au 24 avril 2021 pour déposer leur demande d'aide complémentaire.